Site officiel

jeudi 4 décembre 2008

Les Sueurs Moites de KIM NOVAK par Lutece Woman


"Whatever, de toute façon c'est kIM NOVAk que je suis venue écouter, groupe normand au nom peroxydé, mais la froideur hichtcokienne que j'attendais quand ils m'ont invitée sur myspace ressemblait plutôt à la blondeur d'une Nico : de l'élégance certes mais surtout de très beaux textes amers et mélodies impeccables, sombres doucement et belles franchement. Un rock un peu cold wave, réchauffé par une voix vraiment intéressante, le phrasé tirant sur Iggy Pop et Lou Reed, des teintes Morrisson, des graves aisés et des aigus dans une tension au service des paroles.
Depuis plus d'un mois que je les écoute, ils font partie de ma bande-son d'écriture, et je les ai cherché en vain chez tous les vilains disquaires mondiaux dont la capitale est infestée. Je ne connais ainsi que six de leurs morceaux, que j'apprécie beaucoup. Je demande donc à voir et surtout à entendre comment ils passent la réalité du mur du son.

Derrière le rideau rouge de la scène minuscule, j'aperçois un musicien qui accorde sa guitare, bonheur des petites salles où aucune intimité n'est permise, aucun mystère possible, la promiscuité obligatoire, le partage des amplis et de la batterie avec plusieurs groupes.
Lorsque le rideau s'ouvre ..."

la suite chez Lutece Woman

0 commentaires: